Voiture

Les inconvénients de vendre sa voiture en pièces détachées

Un véhicule ayant fait l’objet de plusieurs années d’utilisation peut ne plus répondre correctement aux désirs de son propriétaire. Dans certains cas, il s’agit d’une panne ou d’un défaut accidentel qui rend la voiture inutilisable. Alors, vous décidez de le céder en pièces détachées. Cependant, avez-vous pensé aux conséquences que cet acte puisse avoir ? Voici pour vous les inconvénients de vendre sa voiture en pièces détachées.

La vente à un particulier

Avant de mettre en vente une voiture en général, il est primordial de lui faire passer le contrôle technique. Pour les voitures non-roulantes ou en pièces détachées, ce contrôle n’est pas validé en raison de l’état défectueux du véhicule. Dans ce cas, la vente d’une telle automobile est considérée comme une faute vis-à-vis de la loi. Une première amende vous sera collée à hauteur de 135 € avec refus de l’édition d’une nouvelle carte grise pour le véhicule.

A voir aussi : 2008 d'occasion : les modèles les plus recherchés

Ainsi, même si vous vendez la voiture, vous demeurez le propriétaire de cette dernière. Le risque avec cette cession est élevé pour vous, car tous les dommages qui seront causés par l’acquéreur en circulation vous seront amendés. En plus de cela, vous recevrez une amende de 1 500 € pour avoir vendu une voiture non-roulante ou en pièces détachées à un particulier.

Vendre à la casse automobile

Lorsque vous vendez une voiture en pièces détachées, il est évident qu’elle ne peut plus valoir grande chose. Pour une voiture vendue à la casse par exemple, vous ne recevrez qu’une somme comprise entre 50 € et 500 € maximum. Parfois, la voiture peut être cédée gratuitement. En effet, l’état désuet de la voiture ne permet pas une réutilisation immédiate. Elle doit d’abord subir un changement ; chaque pièce détachée doit être évaluée pour efficacité. Cette opération engendre plutôt des coûts à la casse automobile. C’est l’une des raisons pour lesquelles il faut évaluer la valeur de la voiture en pièces détachées auprès des professionnels automobiles. Cela vous évite de recevoir une somme insignifiante. Cependant, la vente d’une voiture en pièces détachées à la casse ne vous permettra pas d’obtenir un prix à la hauteur d’une vente à un particulier.

A lire également : Quelle voiture en LLD sans apport choisir ?

Ce que prévoit la loi

Depuis 2009, il est formellement interdit de vendre un véhicule en pièces détachées. Un propriétaire de voiture non-roulante peut conserver cette épave chez lui et réutiliser les pièces pour une autre voiture. D’après la loi R.541-77 du code de l’environnement mis en vigueur en France, il n’est pas permis d’abandonner ou de céder un véhicule non-roulant, surtout à un particulier. Ainsi, avoir la carte grise d’un véhicule non-roulant ne vous permet pas de le vendre en pièces détachées.

En effet, la mention vente pour pièces, véhicule non-roulant ou voiture cédée pour pièces n’est autorisé sur aucune carte grise. La section d’une telle épave est faite soit par la procédure normale avec un contrôle technique de moins de six mois ou pour destruction. Le non-respect de cette loi vous vaudra de sévères amendes.

La perte en valeur

La valeur d’une voiture neuve est nettement supérieure à celle vendue après une année d’utilisation. Dans ce sens, une voiture utilisée pendant plusieurs années ne peut qu’être vendue moins cher. Vous pouvez choisir de la vendre à un professionnel automobile en respectant les procédures judiciaires. Cependant, elle ne vaudra pas plus que l’ensemble des valeurs de chaque pièce. Lors de cette vente, la valeur de la voiture est évaluée en fonction de chaque pièce réutilisable. L’ensemble de l’épave sera donc passé en revue pour déterminer les pièces qui ne pourront plus servir. Ces pièces ne sont en conséquence pas comptées dans la vente.

Le risque d’arnaque

L’évaluation de la valeur des pièces peut être faite de façon erronée. Le but de cette erreur étant de vous faire perdre plus d’argent que vous ne perdez déjà en mettant cette voiture en vente. Plusieurs personnes mal intentionnées peuvent vous arnaquer en choisissant d’ignorer la majorité des pièces en bon état et réutilisables. Ainsi, ils joueront sur la valeur des pièces très défectueuses pour vous proposer un prix quelque peu insignifiant. Pour éviter de prendre de tels risques, il est conseillé de contacter les professionnels automobiles reconnus par l’état. Vous pouvez aussi faire évaluer la voiture non-roulante afin de prévoir sa valeur en pièces détachées.