Voiture

Les inconvénients de vendre sa voiture en pièces détachées

Un véhicule ayant fait l’objet de plusieurs années d’utilisation peut ne plus répondre correctement aux désirs de son propriétaire. Dans certains cas, il s’agit d’une panne ou d’un défaut accidentel qui rend la voiture inutilisable. Alors, vous décidez de le céder en pièces détachées. Cependant, avez-vous pensé aux conséquences que cet acte puisse avoir ? Voici pour vous les inconvénients de vendre sa voiture en pièces détachées.

La vente à un particulier

Avant de mettre en vente une voiture en général, il est primordial de lui faire passer le contrôle technique. Pour les voitures non-roulantes ou en pièces détachées, ce contrôle n’est pas validé en raison de l’état défectueux du véhicule. Dans ce cas, la vente d’une telle automobile est considérée comme une faute vis-à-vis de la loi. Une première amende vous sera collée à hauteur de 135 € avec refus de l’édition d’une nouvelle carte grise pour le véhicule.

A voir aussi : Les avantages de la Honda Civic 1995: un modèle à ne pas manquer

Ainsi, même si vous vendez la voiture, vous demeurez le propriétaire de cette dernière. Le risque avec cette cession est élevé pour vous, car tous les dommages qui seront causés par l’acquéreur en circulation vous seront amendés. En plus de cela, vous recevrez une amende de 1 500 € pour avoir vendu une voiture non-roulante ou en pièces détachées à un particulier.

Vendre à la casse automobile

Lorsque vous vendez une voiture en pièces détachées, il est évident qu’elle ne peut plus valoir grande chose. Pour une voiture vendue à la casse par exemple, vous ne recevrez qu’une somme comprise entre 50 € et 500 € maximum. Parfois, la voiture peut être cédée gratuitement. En effet, l’état désuet de la voiture ne permet pas une réutilisation immédiate. Elle doit d’abord subir un changement ; chaque pièce détachée doit être évaluée pour efficacité. Cette opération engendre plutôt des coûts à la casse automobile. C’est l’une des raisons pour lesquelles il faut évaluer la valeur de la voiture en pièces détachées auprès des professionnels automobiles. Cela vous évite de recevoir une somme insignifiante. Cependant, la vente d’une voiture en pièces détachées à la casse ne vous permettra pas d’obtenir un prix à la hauteur d’une vente à un particulier.

A lire également : Comment régler les phares de sa voiture ?

Ce que prévoit la loi

Depuis 2009, il est formellement interdit de vendre un véhicule en pièces détachées. Un propriétaire de voiture non-roulante peut conserver cette épave chez lui et réutiliser les pièces pour une autre voiture. D’après la loi R.541-77 du code de l’environnement mis en vigueur en France, il n’est pas permis d’abandonner ou de céder un véhicule non-roulant, surtout à un particulier. Ainsi, avoir la carte grise d’un véhicule non-roulant ne vous permet pas de le vendre en pièces détachées.

En effet, la mention vente pour pièces, véhicule non-roulant ou voiture cédée pour pièces n’est autorisé sur aucune carte grise. La section d’une telle épave est faite soit par la procédure normale avec un contrôle technique de moins de six mois ou pour destruction. Le non-respect de cette loi vous vaudra de sévères amendes.

La perte en valeur

La valeur d’une voiture neuve est nettement supérieure à celle vendue après une année d’utilisation. Dans ce sens, une voiture utilisée pendant plusieurs années ne peut qu’être vendue moins cher. Vous pouvez choisir de la vendre à un professionnel automobile en respectant les procédures judiciaires. Cependant, elle ne vaudra pas plus que l’ensemble des valeurs de chaque pièce. Lors de cette vente, la valeur de la voiture est évaluée en fonction de chaque pièce réutilisable. L’ensemble de l’épave sera donc passé en revue pour déterminer les pièces qui ne pourront plus servir. Ces pièces ne sont en conséquence pas comptées dans la vente.

Le risque d’arnaque

L’évaluation de la valeur des pièces peut être faite de façon erronée. Le but de cette erreur étant de vous faire perdre plus d’argent que vous ne perdez déjà en mettant cette voiture en vente. Plusieurs personnes mal intentionnées peuvent vous arnaquer en choisissant d’ignorer la majorité des pièces en bon état et réutilisables. Ainsi, ils joueront sur la valeur des pièces très défectueuses pour vous proposer un prix quelque peu insignifiant. Pour éviter de prendre de tels risques, il est conseillé de contacter les professionnels automobiles reconnus par l’état. Vous pouvez aussi faire évaluer la voiture non-roulante afin de prévoir sa valeur en pièces détachées.

Les coûts et les complications liés au démontage de la voiture

Les coûts liés au démontage de la voiture peuvent aussi s’avérer astronomiques. Effectivement, il faut prendre en compte les frais d’achat des outils spécifiques pour le démontage des pièces, ainsi que les coûts liés à l’espace et aux équipements nécessaires pour stocker ces pièces détachées. Le processus de vente peut être long et fastidieux car vous devez ranger chaque pièce dans un espace dédié afin de ne pas perdre de temps lorsqu’un client potentiel se présente.

Le démontage n’est pas une tâche facile à réaliser si vous n’êtes pas un mécanicien expérimenté. Il peut y avoir des risques physiques associés à cette tâche comme les blessures par coupure ou brûlure avec certains produits dangereux utilisés dans le processus de démembrement.

Vous devez démonter différentes parties du véhicule qui peuvent être corrodées ou collées ensemble après plusieurs années sans entretien adéquat. Cela implique que le travail doit être effectué avec soin et patience pour éviter toute casse accidentelle sur certaines parties essentielles du véhicule.

Vendre une voiture en pièces détachées peut paraître attrayant financièrement parlant, mais cela nécessite une préparation minutieuse ainsi qu’une expertise technique avancée pour réussir pleinement son entreprise commerciale. Si vous souhaitez vraiment tirer profit de votre ancienne voiture non roulante, vous devriez réfléchir attentivement avant de lancer ce projet ambitieux afin de comprendre toutes ses implications potentielles avant tout engagement financier.

Les alternatives à la vente en pièces détachées : vendre la voiture entière ou la donner à une association

Si la vente en pièces détachées peut sembler intéressante sur le plan financier, il existe d’autres alternatives à considérer avant de se lancer dans ce processus fastidieux. Il est possible de vendre la voiture entière à un concessionnaire ou à un particulier qui pourrait être intéressé par une rénovation.

Effectivement, même si votre véhicule est ancien et non roulant, certains collectionneurs pourraient être prêts à payer un prix élevé pour récupérer une voiture rare ou ancienne. Cela peut représenter une opportunité beaucoup plus simple et rentable que de démanteler vous-même votre voiture.

Une autre alternative consiste à donner votre voiture à une association caritative. Plusieurs organisations acceptent les dons de voitures usagées avec des programmes spécifiques destinés aux personnes défavorisées qui n’ont pas les moyens financiers d’acquérir leur propre moyen de transport personnel.

En donnant sa voiture, on peut bénéficier d’une déduction fiscale avantageuse sur son impôt sur le revenu selon certains critères précis comme l’état du véhicule au moment du don ainsi que la destination finale donnée au véhicule.

Pensez à bien faire le choix adapté à vos besoins personnels mais aussi respectueux vis-à-vis des réglementations environnementales et sociétales actuelles.