Voiture

Les différents systèmes de boite de vitesse

black gear shift lever

Les boîtes de vitesse permettent de transmettre aux roues motrices, la puissance et le couple du moteur. Elles disposent de plusieurs niveaux de rapports qui s’adaptent à des conditions particulières. Dans les véhicules à usage personnel, on retrouve souvent trois types de boîtes de vitesse.

La boîte de vitesse mécanique

Une boîte de vitesse mécanique est généralement constituée de trois arbres. L’arbre primaire est chargé de la transmission du mouvement du vilebrequin. Les rapports sont définis par des synchroniseurs, des crabots et des pignons installés sur l’arbre secondaire. Le troisième arbre est utile à la régulation des deux premiers arbres. On y retrouve également des fourchettes qui sont liées aux leviers de commande. Ce système a la particularité d’être moins énergivore que les autres systèmes de boîte de vitesse. La différence ne se remarque pas toujours ! Notez également que c’est un système qui nécessite un certain effort physique de la part du conducteur. Ce dernier fait donc un peu de sport.

A lire aussi : Combien de chevaux de la bmw 330d e46 ?

Toutefois, les réparations de la boîte de vitesse mécanique encore appelée boîte de vitesse manuelle sont très couteuses et nécessitent les interventions de professionnels. L’utilisation est également épuisante dans les villes sans oublier que les changements de rapports sont souvent lents.

La boîte de vitesse automatique

Ce type de boîte de vitesse dispose de trains épicycloïdaux en cascades. Ils sont reliés entre eux par des embrayages et des freins qui facilitent la différenciation des rapports. Ici, l’embrayage est remplacé par l’usage d’un convertisseur de couple hydraulique. Ce convertisseur est composé de deux turbines. Les nouveaux systèmes de boîte de vitesse sont dotés de doubles embrayages plutôt que de convertisseur. Le principal avantage est que le conducteur n’a plus besoin de maîtriser les manœuvres pour le changement de vitesse et d’embrayage. De plus, les changements de rapport sont plus rapides et le conducteur est toujours en position d’utiliser le bon rapport selon la situation.

A lire aussi : Acheter sa voiture en ligne chez hOpauto

D’autres systèmes automatiques sont parfois couplés à des systèmes de type manuel pour les cas de conduites sportives. L’utilisation d’une boîte de vitesse automatique augmente la consommation de carburant selon les conditions. Le phénomène est plus criard avec les anciennes boîtes de vitesses automatiques. Pour faire le remplacement, vous devez débourser assez d’argent.

La boîte de vitesse robotisée

Une boîte de vitesse robotisée représente le juste milieu entre les boîtes automatiques et les boîtes mécaniques. Grâce à ce système, vous profitez des deux modes. En effet, un levier de changement de vitesse et de palettes est intégré au niveau du volant, ce qui permet une telle utilisation. C’est la solution la plus confortable pour les petites voitures qui disposent de moteur relativement peu puissant. Des améliorations sont toutefois faites pour le coupler aux véhicules puissants. Lorsqu’il n’y a pas de commande d’embrayage, le véhicule passe automatiquement en mode totalement automatique. Le changement des rapports est assez puissant donc satisfaisant. Un système de double embrayage est intégré pour faciliter cette fonction.

Si vous tombez sur un des premiers modèles de boîtes de vitesses robotisés, vous constaterez qu’ils sont très lents. Ils présentent plusieurs dysfonctionnements, particulièrement des problèmes liés au système électronique. On note également l’absence de blocage de transmission. Les réparations sont également couteuses.

La boîte de vitesse à variation continue (CVT)

La boîte de vitesses à variation continue (CVT) est l’un des systèmes les plus récents et les plus sophistiqués. Elle n’utilise pas le système classique de rapports fixes, mais plutôt une courroie ou une chaîne pour connecter deux poulies coniques. La transmission peut ainsi varier continuellement en fonction des conditions du moteur, ce qui permet aux conducteurs d’avoir un meilleur rendement énergétique et d’économiser sur la consommation de carburant.

La plupart des voitures équipées d’une boîte de vitesses CVT sont dotées d’un régulateur automatique qui adapte automatiquement la vitesse du véhicule en fonction des exigences routières. Ces types de transmissions sont particulièrement appréciés par ceux qui cherchent à éviter les fluctuations soudaines observées dans la plupart des autres systèmes.

Il y a quelques inconvénients associés au choix d’un véhicule utilisant une telle transmission. D’abord, certains conducteurs peuvent trouver que la sensation générale est moins sportive que celle offerte par d’autres types de boîtes manuelles ou automatiques. Bien qu’il soit possible pour le propriétaire moyen d’entretenir facilement sa voiture avec un peu d’attention, les coûts liés aux remplacements et aux réparations peuvent être très élevés si quelque chose devait mal tourner.

L’avenir semble prometteur pour cette technologie, surtout maintenant que certains constructeurs ont réussi à mettre au point leur propre variante personnalisée. Avec l’essor de la conduite autonome, il est probable que plus de véhicules seront équipés d’une boîte CVT à l’avenir.

La boîte de vitesse à double embrayage (DSG)

La boîte de vitesses à double embrayage (DSG) est un système qui a connu une croissance rapide ces dernières années. Cela est dû en grande partie à sa capacité à offrir un passage de vitesses plus rapide et plus doux, ce qui permet aux conducteurs de profiter d’une expérience de conduite plus fluide.

La technologie DSG fonctionne en utilisant deux embrayages différents pour changer les rapports entre les engrenages. Le premier embrayage gère les rapports impairs tandis que le second s’occupe des rapports pairs. Contrairement aux autres systèmes, la DSG permet au prochain rapport d’être pré-sélectionné avant que le précédent ne soit libéré, ce qui garantit une transition sans heurts. Cette transmission se caractérise aussi par sa souplesse, car elle offre plusieurs modes de conduite pour s’adapter à différentes conditions routières.

Il faut noter que cette technologie n’est pas exempte d’inconvénients. En effet, la complexité mécanique inhérente au système rend son entretien beaucoup plus difficile et coûteux qu’un système manuel ou automatique traditionnel. De même, certains conducteurs peuvent trouver que l’utilisation du mode sportif peut entraîner une consommation excessive de carburant.

Malgré ses inconvénients potentiels, la boîte DSG a rapidement conquis les cœurs des automobilistes depuis son introduction sur le marché il y a quelques années seulement. Elle demeure aujourd’hui l’un des choix privilégiés pour ceux qui cherchent à associer la technologie moderne avec un plaisir de conduite optimal.